Les destinations Les voyages
En résumé

Là où tu passes un col à 5416m

À lire

Ca y est, c'est décidé : direction le Népal

À lire

Jour 0 - Katmandou / Bhulbhule

À lire

Jour 1 - Bhulbhule / Jagat

À lire

Jour 2 - Jagat / Dharapani

À lire

Jour 3 - Dharapani / Chame

À lire

Jour 4 - Chame / Upper Pisang

À lire

Jour 5 - Upper Pisang / Braga

À lire

Jour 6 - Ice Lake

À lire

Jour 7 - Braga / Manang

À lire

L'instant Carte Noire

À lire

Jour 8 - Manang / Letdar

À lire

Jour 9 - Letdar / High Camp

À lire

Jour 10 - High Camp / Muktinath

À lire

Étoile juive et croix gammée

À lire

Jour 11 - Muktinath / Kagbeni

À lire

Jour 12 - Kagbeni / Marpha

À lire

Jour 13 - Marpha / Kalopani

À lire

Jour 14 - Kalopani / Tatopani

À lire

Le plombier népalais

À lire

Le backpack idéal pour un trek au Népal

Fermer

Jour 13 – Marpha / Kalopani

Tour des Annapurnas, Népal

calendar mercredi 23 novembre 2011 clock 19:18
Profil de l’étape source wikitravel
Dénivelé positif : 60 m
Dénivelé négatif : 195 m
Marpha (2670 m) > 6 km, 1h30 > Tukuche (2590 m) > 4 km, 1h00 > Kobang (2640 m) > 1 km, 1h00 > Larjung (2550 m) > 3 km, 1h00 > Kokhethanti (2525 m) > 3 km, 1h00 > Kalopani (2535 m)

Nous avons quitté Marpha à 8h30 après avoir pris notre petit déjeuner à la Marpha’s Bakery, où nous avions dîné la veille.
Notre logde était bondé et nous n’avions pas forcément envie d’y manger non plus.

La patronne de l’établissement nous a conseillé de prendre le chemin sur la rive gauche, de manière à quitter la route, où il n’est pas très agréable de marcher.

A la sortie du village, nous traversons donc le pont qui nous mène à la rive gauche en direction du village de Chhimang. Le sentier est très beau, on passe dans les bois. A cette heure-ci les enfants vont à l’école ; c’est sympa de les voir se promener dans leurs uniformes bien trop grands.

Un poil grands ces uniformes

Un poil grands ces uniformes

Tous ne sont pas en uniforme

Tous ne sont pas en uniforme

Il y a ensuite une montée assez raide mais assez courte jusqu’au joli village de Chhimang. C’est un village tibétain je pense.
On y accède en  grimpant à des échelles de meunier. On se croirait au moyen âge. Les gens labourent alentours et dans le village, chacun a ses occupations : l’une pile le grain, l’autre fait la lessive…
Les typiques moulins à prière au centre. Vraiment très joli.

Derrière, le Daulaghiri, notre premier sommet de plus de 8000 m

Derrière, le Daulaghiri, notre premier sommet de plus de 8000 m

A la sortie du village, le chemin descend à droite le long de la route.

Les fameux pommiers de la vallée de Marpha

Les fameux pommiers de la vallée de Marpha

Peter se trompe, prend tout droit et traverse la rivière. S’en suit une montée abrupte et une marche dans les bois d’environ 15mn. Nous ne sommes pas sur la bonne route et devons rebrousser chemin.

De nouveau près du lit de la rivière, je ne veux pas remonter jusqu’à la route car plus tard, nous devons normalement traverser un pont. Seb propose donc de descendre le long de la rivière jusqu’à ce que nous puissions traverser.
Anne-Marie est devant nous et Peter est déjà en haut du chemin qui donne sur la route.

Nous arrivons vite au fameux pont et retrouvons les indicateurs du sentier. Nous attendons tout le monde.
Peter arrive rapidement mais pas sa sœur. Il part à sa recherche lorsque nous la voyons descendre le long de la rivière elle aussi.

Nous rappelons donc Peter. Et là, c’est le drame. Anne-Marie pleure et hurle car elle nous attendait mais nous avions pris un autre chemin et son frère était déjà loin devant et ne s’était pas soucié d’elle.
Je me suis donc platement excusée mais je pense qu’elle en veut surtout à son frère, qui a abandonné son sac d’énervement de l’autre côté du pont.

Nous arrivons à Tukuche à 13h00, heure à laquelle nous étions supposés être en train d’arriver à Kalopani. L’ambiance est glaciale.
Nous prenons un rapide déjeuner dans une guesthouse de la vieille ville, avant de reprendre la route.

Le chemin est très long et nous devons principalement suivre la route, ce qui ne présente vraiment aucun intérêt.

Nous traversons les villages de Khobang et Larjung, qui ne présentent pas grand attrait non plus.

La dernière partie du sentier est plus jolie. Nous traversons le village de Kokhethanti et suivons le chemin très arboré le long de la rivière. On peut aussi couper par le lit de la rivière (winter trail) mais la marche est difficile à cause des nombreux cailloux.

Les nuages s'accrochent sur Annapurna 1

Les nuages s’accrochent sur Annapurna 1

Nous rejoignons l’agglomération de Kalopani/Lete vers 16h45. Le lodge que nous avions aperçu et qui nous semblait confortable était complet. La responsable nous donne le nom d’un lodge équivalent (le Old Namaste) situé un peu plus loin après le poste de police (il faut faire attention si on ne veut pas la rater, c’est une petite guitoune sur la droite).

Peter, toujours de mauvaise humeur, refuse d’aller plus loin et semble nous reprocher la longue marche de la journée (Presque 8h00 au lieu de 4h30).

Nous entrons donc avec sa sœur dans le lodge le plus proche, qui est loin d’être un hôtel de luxe.
Nous décidons cependant d’y rester pour ne pas envenimer les choses.

La soirée se poursuit comme le reste de la journée. Après avoir pris une douche bien chaude, nous rejoignons le restaurant du lodge où frère et sœur se hurlent dessus en pleurant. Nous rebroussons donc chemin et regagnons notre chambre en attendant que l’orage passe.

Nous descendrons un peu plus tard, pour être rejoints par Anne-Marie, puis une heure plus tard par son frère, qui nous dit que la soirée d’adieu aurait pu être plus drôle, ce que nous savions déjà…

En effet, nous avons pris du retard en passant la nuit à Marpha et du coup, il nous faut avancer coûte que coûte pour pouvoir suivre notre programme, ce qui n’est plus leur cas car leur trek touche à sa fin.
C’était donc la dernière portion de route que nous faisions ensemble.

Demain, nous quitterons donc Kalopani à 7h00 pour tenter de rejoindre Tatopani pour 15h au plus tard. La journée s’annonce longue.