Les destinations Les voyages
En résumé

Là où tu es entouré par les Annapurnas

À lire

Machin-pani

À lire

Jour 15 - Tatopani / Ghorepani

À lire

Jour 16 - Ghorepani / Tadapani

À lire

Jour 17 - Tadapani / Chhomrong

À lire

Jour 18 - Chhomrong /  Himalayan

À lire

Jour 19 - Himalaya / ABC

À lire

Celui qui voulait écrire anglais

À lire

Jour 20 - ABC / Bamboo

À lire

Jour 21 - Bamboo / Kyumi

À lire

Jour 22 - Kyumi / Pokhara

À lire

Guides et porteurs

Fermer

Jour 21 – Bamboo / Kyumi

Sanctuaire des Annapurnas, Népal

calendar jeudi 1 décembre 2011 clock 18:31

Avant-dernière journée. Et grosse journée. Je suis fatiguée rien que d’y penser en fait.
Il va falloir remonter les marches de la sortie de Bamboo, aller jusqu’à Sinuwa, tout redescendre jusqu’à Chhomrong et nous retaper les 2000 marches, mais à monter cette fois. Horrible.
Ensuite, nous ne savons pas très bien jusqu’où nous irons mais en gros, c’est la dernière grosse journée de marche et surtout de dénivelés.

Départ à 8h15. Nous avons l’adresse des ibizencos et un pied à terre chez eux si nous voulons passer des vacances à Ibiza. Mortel.

Ce matin, c'est fourchette rock

Ce matin, c’est fourchette rock

Malcolm arrive à notre lodge au moment où nous partons. Il s’est levé tôt et a tracé depuis Dovan. Nous faisons un bout de route ensemble jusqu’à Sinuwa, où nous le perdons de vue car il s’est assis pour tailler la bavette avec des gens.

A 11h35, nous avons traversé le pont qui se trouve en bas de Chhomrong et commençons l’ascension des marches. J’y vais doucement, mais sans m’arrêter. Seb est un peu plus loin devant et m’annonce le nombre de marches montées à chaque fois que nous atteignons une centaine.

Nos 2000 marches sont toujours là

Nos 2000 marches sont toujours là

430 marches plus haut, nous nous arrêtons quelques secondes pour boire.
A 1000, un petit bisou d’encouragement.
A 1859, nous atteignons la Chhomrong Guest House, où nous nous arrêtons pour boire un Fanta et manger un Twix.
Enfin, à 2318, nous arrivons devant le Excellent View Top Lodge, où nous prenons à gauche direction Tadapani.

Le Machhapuchhre nous fait ses adieux

Le Machhapuchhre nous fait ses adieux

C’est donc une véritable arnaque ce que racontent les guides et les gens sur les forums internet car, à l’embranchement, nous sommes encore loin du haut du village et il reste par conséquent un joli nombre de marches à gravir. Le total dépasse donc allègrement les 2000 annoncées partout.

De là, commence une descente infernale vers Jihnu, où nous nous tapons encore un nombre incalculable de marches, mais à descendre cette fois.

Nous arrivons à Jihnu à 13h00, pile pour la pause déjeuner.
Nous nous posons dans le jardin du dernier lodge du village, très agréable. Une bonne demi-heure après notre arrivée, nous sommes rejoints par Davide et Irene, qui passent la nuit là pour aller aux Hot Springs.
Ca ne me branche toujours pas de me tremper dans une flotte chaude et dégueulasse où tout le monde se lave alors que pour certains, la dernière douche remonte à loin…

Nous décollons vers 14H20. Le guide des espagnols nous dit que nous pouvons aller un peu plus loin sans problème car nous marchons vite et surtout que le chemin est plat ensuite.

Ce soir, on dort au fond de la vallée

Ce soir, on dort au fond de la vallée

Les népalais ont une vision du mot « plat » quelque peu erronée.
En effet, en partant, il faut se taper la descente jusqu’à la rivière. De l’autre côté, il faut remonter des escaliers. Ensuite c’est vrai, le chemin est à peu près plat jusqu’à New Bridge. 50 mn plus tard nous y sommes. Il est 15h15 et nous décidons de continuer. Tout ce qui sera fait aujourd’hui nous rapprochera de Naya Pul et de la civilisation.

Le chemin jusqu’à Kyumi est, dirons nous, vallonné. Des fucking côtes et ensuite, des fucking descentes. Mais nous sommes motivés, nous allons vite. A environ mi-chemin, nous rattrapons une américaine rencontrée la veille et la doublons.

Nous arrivons à Kyumi à 16H15. C’est un tout petit village où il n’y a que deux lodges, mais c’est très joli et très sauvage. Nous posons nos sacs au Bee Hive View Guest House.

Le Bee Hive, notre dernière guesthouse

Le Bee Hive, notre dernière guesthouse

C’est très fleuri et très sympa. C’est propre, la douche est chaude, les gens sont gentils : parfait.
Après 21 jours de trek, les exigences sont réduites à l’essentiel, comme vous pouvez le constater.

C’est donc notre dernière nuit dans la montagne. Je ne sais si nous trouverons de quoi fêter cela ici, mais au pire, ce ne sera que partie remise.