Les destinations Les voyages
En résumé

Là où tu es entouré par les Annapurnas

À lire

Machin-pani

À lire

Jour 15 - Tatopani / Ghorepani

À lire

Jour 16 - Ghorepani / Tadapani

À lire

Jour 17 - Tadapani / Chhomrong

À lire

Jour 18 - Chhomrong /  Himalayan

À lire

Jour 19 - Himalaya / ABC

À lire

Celui qui voulait écrire anglais

À lire

Jour 20 - ABC / Bamboo

À lire

Jour 21 - Bamboo / Kyumi

À lire

Jour 22 - Kyumi / Pokhara

À lire

Guides et porteurs

Fermer

Jour 20 – ABC / Bamboo

Sanctuaire des Annapurnas, Népal

calendar mercredi 30 novembre 2011 clock 20:29

La nuit a été courte. Après une bonne soirée bien au chaud où nous avons fait la connaissance d’un couple d’ibizencos, Irene et Davide, nous sommes allés nous coucher dans une chambre pleine de courants d’airs.

Seb a passé la nuit à sauter dans son duvet pour se retourner et vu la qualité médiocre de la literie, je me suis réveillée à chaque fois.

Nous avons décidé de faire les touristes ce matin et de nous réveiller pour le lever du soleil.
Nous voilà donc partis à 6h, emmitouflés comme des bonhommes Michelin et équipés de frontales vers la moraine voisine. Une vingtaine de badauds ont eu la même idée que nous. Ce qui est plutôt drôle, c’est qu’ils ne regardent pas dans le bon sens.

Nous ne sommes pas seuls ce matin

Nous ne sommes pas seuls ce matin

Le temps paraît long. Un à un, les sommets s’illuminent de rose, comme si quelqu’un pressait un interrupteur. C’est très beau, mais toujours pas de soleil à l’horizon. A 6h30, ma patience légendaire étant arrivée à son terme, nous décidons de rejoindre la salle à manger pour le petit déj.

Le soleil se lève sur Annapurna 1

Le soleil se lève sur Annapurna 1

Malcolm, le néo-zélandais, me demande si je veux bien prendre des photos de lui et lui envoyer par mail car il n’ a pas d’appareil. Il a déjà repéré les spots et prends des poses très « cliché ».

Malcolm en pleine méditation

Malcolm en pleine méditation

Bref, une fois le mail noté et les sacs terminés, nous quittons le base camp vers 8h15.

Bye bye les Annapurnas

Bye bye les Annapurnas

Une petite demie-heure plus tard, nous croisons Zowie, notre hollandais qui a mis les bouchées doubles pour nous rattraper, mais un peu tard. Nous lui donnons le nom de notre hôtel à Pokhara et promettons de nous retrouver à son arrivée autour d’un bon steack et pourquoi pas d’une bouteille de vin.

Une heure après, nous sommes au MBC. Nous prenons le raccourci montré par le guide du singapourien (à l’aller, ne montez pas les marches qui mènent au MBC, comme l’indique la flèche sur la 1ère marche. Il y a un chemin à gauche de l’escalier, qui monte tout droit et sans marches) et commençons la descente vers Deurali, que nous atteindrons en 1h30.
A mi chemin, nous croisons les sud-africains qui ont passé la nuit à Deurali et qui montent seulement. Le plus vieux est frustré et nous regarde à peine en passant.

Petite réflexion en passant : quand vous passez les 4000 m et que vous redescendez, vous avez envie de faire pipi toutes les 5 mn. Prévoyez des arrêts fréquents, surtout les filles ;)

Deurali / Himalayan : 1h
Himalayan / Dovan : 1h
Dovan / Bamboo : 1h
Rien à signaler. Du chemin assez facile et qui descend donc tout va bien. Attention quand même car dès qu’on arrive dans la jungle, tout est mouillé à cause de la brume, et donc glissant.

Nous allons bientôt nous faire engloutir par la brume

Nous allons bientôt nous faire engloutir par la brume

A Bamboo, nous retrouvons les espagnols, qui sont arrivés depuis une heure déjà. Ils ont pris une douche bien chaude et sont en train de déjeuner. Nous faisons de même, mais en commençant par la nourriture.

Les bambous de Bamboo

Les bambous de Bamboo

L’après-midi passera comme cela, à papoter en espagnol, car, comme vous l’aurez compris, ce sont des vacances internationales.

Après avoir checké la route pour demain, on s’aperçoit qu’il y a 3H30 jusqu’à Chhomrong, puis 5h pour rejoindre Gandruk. C’est la merde.
Du coup, on a choppé un des guides de la salle, qui nous a expliqué gentiment que la carte qu’on avait était super vieille et que du coup, il nous manquait des parties de route, qui ont été crées depuis et que nous avions des villages qui n’existaient plus, comme la fameuse « Inku Cave« , qui était apparemment un hôtel dans une grotte où j’avais prévu de m’arrêter au lieu de l’Himalaya.

Pour faire court, il y a normalement une route qui longe la rivière un peu plus bas que Chhomrong et qui permet de ne pas remonter et de ne pas perdre de temps.
Si tout se passe comme prévu, demain soir nous devrions dormir à 2h00 de la route qui nous mènera à Pokhara !
Normalement, tout devrait bien se terminer et dans les temps en plus (avec deux jours d’avance en fait).

Bonne nuit car il est déjà 20h30.