Les destinations Les voyages
En résumé

Là où tu es entouré par les Annapurnas

À lire

Machin-pani

À lire

Jour 15 - Tatopani / Ghorepani

À lire

Jour 16 - Ghorepani / Tadapani

À lire

Jour 17 - Tadapani / Chhomrong

À lire

Jour 18 - Chhomrong /  Himalayan

À lire

Jour 19 - Himalaya / ABC

À lire

Celui qui voulait écrire anglais

À lire

Jour 20 - ABC / Bamboo

À lire

Jour 21 - Bamboo / Kyumi

À lire

Jour 22 - Kyumi / Pokhara

À lire

Guides et porteurs

Fermer

Jour 18 – Chhomrong /  Himalayan

Sanctuaire des Annapurnas, Népal

calendar lundi 28 novembre 2011 clock 18:26

Grosse journée. 1140 m en positif, 510 m en négatif. Le temps est de la partie et c’est plutôt agréable car la brume, c’est nul.

Aujourd'hui, il fait beau

Aujourd’hui, il fait beau

Nous partons à 8h00. La station d’eau potable est fermée. Nous retournons donc où nous avons dîné hier pour avoir de l’eau filtrée.
En chemin, nous croisons nos néo-zélandais. La dame est malade et gerbe sur la route.
Nous leur demandons s’ils ont besoin de médicaments mais ils ont ce qu’il faut. Nous leur souhaitons donc bon courage pour rejoindre Bamboo et continuons notre chemin.

Nous voyons ensuite l’ampleur de ce qui nous attend au retour. Les 2000 marches du village à remonter. C’est plutôt une image horrible.

Les 2000 marches du retour s'étalent devant nous

Les 2000 marches du retour s’étalent devant nous

Comme d’hab, à partir du niveau de la rivière, les choses se corsent. Des marches, toujours des marches, jusqu’à Sinuwa. Environ 2h00 pour rejoindre la partie haute. Le sentier est blindé, c’est chiant. On se croirait sur le périph aux heures de pointes sauf que nous sommes à pied.

Petit déj' pour tout le monde

Petit déj’ pour tout le monde

Crevés par les escaliers interminables, tout le monde s’arrête sur le haut de Sinuwa pour boire un coup.

Dernières marches avant Sinuwa

Dernières marches avant Sinuwa

Nous en profitons donc pour repartir de suite, histoire de semer les gros troupeaux.

Jusqu’à l’entrée de Bamboo, où il faut descendre l’équivalent de 100 m de marches, le sentier est relativement plat et c’est reposant pour les jambes. Les miennes sont cassées aujourd’hui et je me force à maintenir le rythme, sans quoi je m’arrêterai toutes les 30 secondes.

Il y a bien quelques bambous aux alentours de Bamboo

Il y a bien quelques bambous aux alentours de Bamboo

Nous avons rejoint Bamboo à 11H40. Rapide donc. Une pause de 20 mn, le temps d’enfiler une boisson sucrée et une barre chocolatée et c’est reparti.

Le village suivant est Dovan. Nous y parvenons en 1h. Le sentier est plutôt sympa ; presque pas d’escaliers (juste à la sortie de Bamboo), plutôt du crapahutage.
Juste avant l’entrée du village, nous avons croisé une française de 62 ans rencontrée sur la route du col, qui redescendait déjà de l’ABC.

Une pause Red Bull de 10 mn et c’est reparti pour le dernier tronçon qui doit théoriquement durer 2h. Le brouillard commence gentiment à revenir.

Fin de parcours perdus dans la brume

Fin de parcours perdus dans la brume

Le sentier continue dans la jungle et bientôt, on ne voit plus du tout la vallée. Seb est déprimé par le temps et pense au boulot. Le rythme baisse et je repasse donc devant pour la dernière partie, pour le motiver.

Nous rejoignons l’Himalaya à 14h45 et le temps est dégueulasse. On ne voit plus à 10 m. Personne n’est encore là.

Pour la je ne sais combien de fois, nous avons la chambre 5. Les deux lodges sont spartiates. Nous choisissons l’Himalaya Hotel, pour 200 roupies, qui à l’air moins crade que l’Himalaya Guest House.

Dans la salle commune, que des porteurs. On se demande où sont passés les gens. Encore sur la route, sûrement.
Vivement demain, pour la dernière journée de marche jusqu’au Sanctuaire, en espérant qu’il fasse beau sinon on ne verra rien…