Les destinations Les voyages
En résumé

Là où tu te perds dans les rizières

À lire

De Batad à Banga'an

On y a mangé

Yoghurt House

Sagada
À lire

Tappia Waterfalls

On a visité

Cascade de Tappia

Batad
À lire

De Banaue à Batad

On y a dormi

Hillside Inn & Restaurant

Batad
À lire

Sagada

On a visité

Lumiang Cave

Sagada
À lire

En route vers Banaue

On a visité

Cercueils suspendus

Sagada
On y a dormi

Uyami's Greenview Hotel

Banaue
On y a mangé

Family Inn & Restaurant

Bangaan
Fermer

Sagada

Banaue, Philippines

calendar lundi 3 décembre 2012 clock 21:22

Pendant notre petit déj, un des guides du lodge (Noli) nous a indiqué les différents tarifs des excursions. Nous sommes un peu ronchons car déjà, nous sommes mal réveillés et de plus, il essaie de nous refiler un chauffeur privé et un guide pour visiter les environs, alors que ceux qui nous connaissent savent qu’on préfère découvrir les choses à notre rythme et surtout, par nous-mêmes.

Bref, nous réussissons à trouver un chauffeur près à partir pour Sagada dans une heure, mais à un tarif exhorbitant pour la région et non négociable (4500 pesos). C’est malheureusement parfois obligatoire quand on dispose de peu de temps pour faire les choses.
Le bon côté des choses, c’est que nous sommes bien installés dans les sièges de notre van pour 7 où nous sommes 4 et que le trajet est plutôt agréable du coup. Le trajet durera à peine 2h30 (au lieu de 3h) car le chauffeur est un pilote…

Arrivés sur place, nous nous acquittons de la taxe environnementale et voyons pour prendre un guide pour descendre dans les grottes, faire un peu de spéléologie.
Au bout de dix minutes, c’est chose faite et nous descendons un peu la route dans le van.
Pendant ce temps, nous retirons nos baskets pour les remplacer par nos tongs (oui oui mesdames et messieurs), nous mettons les frontales en place et l’argent dans une pochette étanche et c’est parti.

Première attraction, les cercueils suspendus. C’est complètement bizarre et dérangeant, de voir des cercueils accrochés le lond d’une falaise. Nous n’avons pas eu de grandes explications sur le sujet, seulement que c’étaient les rites funéraires locaux. Ils nous ont seulement précisé que désormais, les gens étaient enterrés dans des cimetières classiques.

La grotte qui se trouve en contrebas et où nous commençons notre descente est une grotte funéraire. Là, c’est également très impressionnant. On peut voir une centaine de cercueils empilés les uns sur les autres dont le plus ancien aurait près de 500 ans, si on en croit les guides. En s’apprchant un peu, on peut entrevoir, à l’intérieur des plus abîmés, des fragments de tissus et des ossements. Une autre chose assez frappante, les cercueils sont très petits, alors que la population semble de taille standard.

Après la partie histoire et culture, place à la spéléo.
Nous commençons donc le parcours armé de nos tongs, ce qui nous semble franchement peu pratique. Nous avons nos frontales pour éclairer nos pieds et le guide transporte une lampe à gaz, qui éclaire plutôt bien les alentours.
Le guide nous fait rapidement passer par des trous de souris et des endroits très escarpés, où nous devons parfois saisir des cordes d’escalade ou à défaut, les épaules et les genoux du guide nous servent de cale-pieds.
C’est un peu dangereux, il faut l’avouer. Aucune assurance, aucun mousqueton, des claquettes glissantes et frontales en option.
Nous nous sommes dit à plusieurs reprises que des gens patauds pourraient se faire très mal là-dedans…
L’expérience est belle. Des espaces avec des hauteurs insoupçonnées et des rivières souterraines. Des milliers de chauve-souris aussi.
Deux heures environ après être partis, nous rejoignons un boyau de la grotte où nous devons lâcher les tongs : horreur.
Et puis en fait non. Le sol ressemble à une pierre ponce géante et ce n’est pas glissant, plutôt agréable même.
Nous arrivons à des espèces de formations géantes qui sont l’attraction de la zone (photos). Le guide nous montre ensuite une chemin de huit heures menant à une autre grotte, bien plus profonde, avant de remonter à la surface après 2h30 dans l’obscurité.

Une chose à retenir : très bien pour une première spéléo mais les notions de sécurité sont très différentes ici. Donc, si vous être peureux, restez à la surface.