Les destinations Les voyages
En résumé

Là où les gens vivent heureux et font du footing

À lire

Comment on dit photomaton en danois ?

À lire

Farniente ? Connais pas…

À lire

En mode « Danish Style »

À lire

Toc toc, y a quelqu’un ?

À lire

Journée internationale de la loose

On y a dormi

Hotel Copenhagen Island

Kalvebod Brygge 53
1560 Copenhague
On y a dormi

CPH Living

Langebrogade 1C
1411 Copenhague
Fermer

Comment on dit photomaton en danois ?

Copenhague, Danemark

calendar mardi 27 avril 2010 clock 21:00

Rien de bien intéressant à faire le dernier jour, quand on a déjà arpenté une ville à pied de long en large.

C’est donc le moment où jamais de s’adonner à notre passion favorite quand on est en week-end à l’étranger : l’achat des accessoires pour le photomaton.

En arrivant à l’aéroport, on a déjà choppé le journal local, qui est l’accessoire récurrent de nos photos.

On a aussi acheté une carte postale de la petite sirène, à côté de l’endroit où elle se trouve normalement.

Pour le reste, on a eu deux jours pour trouver ce qui pourrait être pertinent pour notre nouveau volet.

Le samedi après-midi, j’ai aperçu dans un magasin de souvenirs un superbe bonnet à cornes, avec des clochettes et des tresses. Nous retournons donc le chercher dans la rue commerçante et achetons aussi un mini-drapeau danois. C’est décidé, je serai déguisée en « Vikinguette ».

Quant à Seb, il cherche désespérément une bouteille de Carlsberg, qu’il ne trouve pas. A défaut, il achète une belle casquette verte siglée. Il sera donc déguisé en pochtron (mais est-ce seulement un accoutrement ? Je vous laisse seuls juges…)

Après un déjeuner tardif, direction la gare centrale, pour notre séance. On achète quand même une canette de bière en route (c’est pour la bonne cause).

Le côté chiant : dans une gare, il y a du passage. Les gens se demandent certainement ce qu’on fout à deux là-dedans, d’autant plus que pour une fois, il y a trois cabines mais du monde qui attend !

Cinq minutes plus tard, c’est les cheveux en bordel et en sueur que nous sortons de l’engin… Non, ce n’est vraiment pas ce que vous croyez !

En plus maintenant, il faut boire la bière… C’est vraiment trop dur, un véritable enfer ces séances…