Les destinations Les voyages
En résumé

Là où toutes les femmes portent des fringues de marque

À lire

Côme, what else ?

À lire

Manger oui, boire non

À lire

La Cène, c’est galère

À lire

Dur dur d'être pauvre

À lire

Milano Horror Show

On y a dormi

Club Hotel

Via Copernico 18
20125 Milan
Fermer

Milano Horror Show

Milan & Côme, Italie

calendar vendredi 24 septembre 2010 clock 23:25

Les choses s’annoncent plutôt bien. Pas de retard annoncé et pour une fois, nous sommes dans les temps : on va pouvoir manger un truc bon avant de monter dans l’avion.

Mais quand tout est trop beau, bah il faut toujours que ça déconne.

Le plupart des vols d’hier ont été annulés à cause de la grève. Résultat, tous les S.A.F (Sans Avion Fixe) errent dans le terminal.
La file d’attente devant chez Paul est tellement longue que ça ressemblerait presque aux Restos du Cœur un soir de Noël.
Je vais donc devoir oublier mon flan et mon petit sandwich tomate-mozarella.
Pas grave, on mangera dans l’avion, même si c’est pas top. Au pire, il restera le B.K à l’arrivée…

Mais il faut croire qu’à partir de 21h, Air France considère que les passagers n’ont plus faim. Un perrier et deux biscuits ; de quoi nourrir un petit Biafrais…

Ce n’est pas un hamburger mais la pluie qui nous accueille à Milan. Et elle est venue avec toutes ses copines.

Le centre-ville est à cinquante minutes de l’aéroport de Malpensa en temps normal et il est déjà 23h30. Ciao le Whopper.

L’hôtel est plus près de la gare centrale que nous le pensions ; enfin un point positif.
D’après internet et les tarifs pratiqués par les plateformes de réservations, la découverte de notre belle chambre devrait sauver la soirée.

La façade et le hall de l’hôtel sont sobres. Pourtant, j’ai un mauvais pressentiment.

Et bien c’est normal, la chambre est horrible.
La salle de bain moderne et la déco recherchée ont cédé la place à une pièce défraîchie, au mobilier vieillot.
La tapisserie, imitation daim beige, me ferait presque vomir.
Un rapide coup d’œil sur le site de l’hôtel pour voir si une chambre de catégorie supérieure est encore dispo. Non plus.

Souriez, c’est le week-end !