Les destinations Les voyages
En résumé

Là où on a découvert le Costa Rica

À lire

Le coup de la panne

On a visité

La Paz Waterfall Gardens

Vara Blanca
Alajuela
On y a dormi

Tacori Ecolodge

Alle Burios
Alajuela
À lire

23 dollars de brouillard

On y a mangé

Xandari Resort & Spa

Alajuela
On y a mangé

Kalú

Calle 7 Avenida 11
Barrio Amon
San José
À lire

La bonne surprise de San José

On y a dormi

Casa Colón Hostel

Paseo Colon, Calle 24 Norte
San José
On a visité

Volcán Poás

Alajuela
On a visité

Teatro Nacional

Avenida 2 entre Calle 3 y 5
San José
On a visité

Museos del Banco Central

Bajos de la Plaza de la Cultura
Avenida Central y calle 2
San José
Fermer

La bonne surprise de San José

San José & Alajuela, Costa Rica

calendar vendredi 22 novembre 2013 clock 15:59

Comme très souvent, quand vous découvrez un nouveau pays, c’est via sa capitale, ne serait-ce que parce que le seul aéroport international s’y trouve.

Nous ne sommes pas fans des villes lors de nos grands voyages, mais nous voulions quand même voir à quoi ressemblait San José avant d’aller nous perdre dans la nature pendant 3 semaines.
Bien nous en a pris car nous avons été agréablement surpris. Déjà c’est une petite capitale de seulement 1,4 millions d’habitants. Elle est assez étendue, mais l’essentiel se concentre au centre et est faisable à pied. D’autre part, il n’y a pas de gratte-ciels, les bâtiments sont assez bas ce qui fait qu’on n’étouffe pas. Enfin, il n’y a pas de grande misère comme nous avons pu en voir dans les capitales asiatiques que nous avons visitées, et notamment Manille l’an dernier.
Car au-delà du premier contact avec le Costa Rica, c’est aussi un premier contact avec les costaricains, ou Ticos comme ils préfèrent se faire appeler. Ils sont plutôt aimables et gais, on n’a pas l’impression qu’on va se faire arnaquer à chaque transaction, et ça, c’est plutôt agréable.

Pour revenir à San José, nous n’y avons passé qu’un jour, mais cela nous a suffit. Nous avons visité les musées situés dans l’ancienne banque et le Teatro Nacional qui sont un peu les essentiels puis avons flâné un peu dans les quelques rues piétonnes du centre-ville pour nous imprégner de l’ambiance. Après j’avoue que c’était assez limité par rapport à ce qui nous intéressait, mais vous avez encore quelques musées et galeries à vous mettre sous la dent, surtout si vous aimez l’art moderne.
Pour les surfeurs et skaters en herbe, il y a du gros shop à foison.

Là, nous allons récupérer notre voiture à l’hôtel et partons dès demain à l’écart de grandes villes. San José a été une bonne entrée en matière, je vous l’avoue, un peu inattendue et on espère que la suite du voyage se poursuivra sous les mêmes auspices.