Les destinations Les voyages
En résumé

Là où les temples se font manger par la forêt

À lire

Temples de Roluos

À lire

Angkor Vat

À lire

Angkor Thom

À lire

Thommanon & Chau Say Tevoda

À lire

Ta Keo

À lire

Ta Prohm

À lire

Banteay Kdei & Sras Srang

À lire

Phnom Bakheng

À lire

Preah Khan

À lire

Neak Pean

À lire

Ta Som

À lire

Mebon Oriental

À lire

Banteay Samrè

À lire

Musée des Mines Terrestres

À lire

Banteay Srei

À lire

Kbal Spean

À lire

Prè Rup

À lire

Angkor : le parcours

On y a dormi

Golden Banana B&B

Siem Reap
Fermer

Musée des Mines Terrestres

Temples d'Angkor, Cambodge

calendar lundi 8 novembre 2010 clock 11:30

Ce n’est pas un temple, mais une étape importante dans l’apprentissage de l’histoire du Cambodge.

Le musée des mines terrestres a été fondé par Aki Ra, Cambodgien dont les parents ont été tués par les Khmers Rouges lorsqu’il n’était encore qu’un enfant.

Il est devenu un jeune soldat de l’armée Khmère et son rôle était de poser des mines anti-personnel.

A l’adolescence, Aki Ra prend conscience de la gravité de ses gestes et rejoint l’armée Vietnamienne, avec laquelle il tuera un grand nombre de soldats Khmers.

A ses 18 ans, il quitte l’armée et fort de son expérience, il se lance seul dans le déminage de son pays, afin de réparer ses erreurs.

Depuis, il en a désamorcé plus de 50 000 et a ouvert un musée et un orphelinat. Il y expose un large éventail de mines et de bombes, expliquant ainsi leur provenance et leurs effets.

Avec les fonds récoltés par son musée, il fait vivre l’orphelinat et les enfants, mutilés pour la plupart, qu’il héberge.
Il s’occupe aussi de former les paysans des villages alentours, afin qu’ils puissent déminer leurs terres en toute sécurité.

L’entrée du musée coûte seulement deux dollars et le petit restaurant attenant sert des plats corrects et à un prix raisonnable.
Allez-y, c’est pour la bonne cause.