Les destinations Les voyages
En résumé

Là où la valse est toujours à la mode

À lire

Schönbrunn, es ist eine Wucht !

À lire

Rencontre avec Sissi-Pute

À lire

Un photomaton, oui mais old school

À lire

Bouillon de culture

On y a dormi

Hotel Am Stephansplatz

Stephansplatz 9
1010 Wien
Fermer

Schönbrunn, es ist eine Wucht !

Vienne, Autriche

calendar lundi 23 août 2010 clock 23:50

Pour faire plus clair, Schönbrunn, c’est du tonnerre.

On y a a d’ailleurs passé notre dimanche. En effet, ce n’est pas seulement le château de la famille impériale d’Autriche, mais aussi un gigantesque parc, la serre aux palmiers, la maison du désert, un jardin baroque, la terrasse panoramique de la Gloriette, un labyrinthe et un dédale, une aire de jeux pour les enfants, un théâtre de marionnettes, un zoo, une piscine et un musée de voitures anciennes.

Enfin bref, il y a de quoi faire.

Le hall de Schönbrunn, c’est un peu l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Des bornes pour retirer les billets avec ta carte bleue, des écrans partout avec les horaires de visite. A première vue, c’est un peu flippant, surtout que c’est noir de monde, mais en fait, l’organisation est irréprochable.
Il y a plusieurs formules au choix, selon ce qu’on veut voir.

C'est un peu comme à l'aéroport

Une fois le billet acheté, il y a une indication d’horaire (de décollage) et une porte (d’embarquement) à laquelle il faut se présenter vingts minutes avant le départ (autrement dit, le début de la visite). Je vous dit, c’est un peu comme si on prenait l’avion.

Quand c’est ton tour, on te donne un audio guide, judicieux compromis pour palier au vieux conférencier bien chiant, et surtout, les entrées sont comptées, ce qui évite de se retrouver au milieu d’une foule de gens, pour finalement ne rien voir.
C’est en me promenant dans une aile de ce château que j’ai découvert la belle histoire de Sissi-Pute.

Petite parenthèse, n’étant pas très avides de musées, on a pris la visite courte et en fait c’était une erreur. C’est très intéressant et pour quelques euros de plus, il serait dommage que vous manquiez – tout comme nous – le reste de l’histoire de la famille d’Autriche. Non je vous jure, ce n’est pas une blague.

Le parc est immense et c’est agréable de s’y promener. Nous avons choisi de faire cela au pas de course avant la visite du château, en faisant un détour par La Gloriette pour prendre quelques photos du domaine dans son ensemble (attention, surcoût supplémentaire de deux euros par personne si vous prenez le même billet que nous).

Gloriette

Le zoo est assez sympa, mais rien de stupéfiant non plus. Beaucoup d’enclos sont vides, surtout ceux des félins et des loups (je cherche encore le lynx dans les feuillages et les loups se sont échappés je crois bien…).

Un tapir

Un hippopotame

Un fougeux Firefox

Et un fougueux koala

La serre aux palmiers est jolie, mais il y a surtout, comme son nom l’indique, des palmiers. Jolie mais pas exceptionnelle.

La serre au palmiers

Les fameux palmiers

Un escalier bien fleuri

Enfin, en ce qui concerne le jardin du désert, bah nous ne l’avons pas vu. La dernière entrée se fait une demi-heure avant la fermeture mais le jour de notre visite, le gardien devait avoir envie de finir avant l’heure.
Résultat, nous n’avons pas pu y accéder, alors que nous nous sommes présentés quarante minutes avant l’horaire de clôture. Prévoyez large, donc.

L'entrée du jardin du désert

Pour le reste, cela ne présentait pas beaucoup d’intérêt pour nous. Mais si un jour vous passez par là et que vous voulez absolument tout faire, un petit conseil : ne faites pas comme nous (nous sommes deux feignasses) et arrivez à l’ouverture !