Les destinations Les voyages
En résumé

Là où les tours penchent mais ne tombent pas

À lire

La culture oui, mais à la florentine

On a visité

Gucci Museo

Piazza della Signoria, 10
Florence
On a visité

Salvatore Ferragamo Museo

Via Tornabuoni 2
Florence
On a visité

Santa Maria del Fiore

Via della Canonica, 1
Piazza del Duomo
Florence
On a visité

Palazzo Vecchio

Piazza della Signoria, 1
Florence
On a visité

Ponto Vecchio

Florence
On a visité

Tour de Pise

Piazza dei Miracoli
Pise
On y a dormi

Grand Hôtel Cavour

Via del Proconsolo, 3
Florence, 50122
Fermer

La culture oui, mais à la florentine

Florence & Pise, Italie

calendar lundi 14 mai 2012 clock 20:03

J’ai adoré Florence pour tout un tas de raisons : son architecture, ses ruelles, son mode de vie, ses magasins de luxe, ses trattorie et j’en passe.

Mais le plus sympa, c’est de découvrir un peu le passé historique de cette grande cité mais aussi de toute l’Italie et de ses grands noms, mais de manière ludique.

Nous ne sommes plus des gosses, ok.
Mais les musées bien rasoirs avec un audio-guide sur les oreilles, très peu pour moi.

Ici, quel que soit le centre d’intérêt, on trouve quelque chose d’intéressant à faire.

On aime le plein air et les jardins ? Pas de problème, la liste est longue comme le bras :
Les jardins de Boboli (ceux du Palais de Pitti), le jardin de Semplici, le parc de Cascine, le jardin des Roses, le jardin d’Iris etc, le ponte vecchio etc.

On préfère les palais luxueux, la peinture, la sculpture, on visitera le Palazzo Vecchio gardé par la sculpture de David (ouvert jusqu’à minuit et possibilité d’accéder au chemin de ronde, qui offre une vue imprenable sur la ville – Perso, notre coup de coeur), la maison de Dante, le Palazzo Strozzi, le Palazzo Pitti, qui abrite une foule de musées dans ses galeries (attention il ferme à 18h30), la galerie dei Uffizzi, où vous pourrez notamment admirer la fameuse Naissance de Vénus de Boticelli etc.

Pour les culs-bénis, la journée sera chargée puisqu’il y a une église ou une cathédrale à chaque coin de rue : Santa Croce, San Lorenzo (la plus ancienne), Santa Maria Novella, San Miniato, Santa Maria del Fiore (visite de la cathédrale gratuite le dimanche matin) et son campanile (il y a toujours une queue folle ; nous avons attendu environ 1h30 et c’est cher. Il y a des billets coupe-file en vente sur place pour 15 euros de mémoire), le baptistère etc.

Enfin, pour les fans de chaussures et de sacs à main comme moi, allez faire un tour du côté des musées Gucci et Ferragamo.
Au-delà du savoir faire et des modèles qui ont fait la renommée de ces marques, les shops attenants proposent des séries limitées pour ceux qui auraient un bon budget shopping.
Petit plus pour le Gucci Museo, qui dispose aussi d’une bibliothèque spécialisée mode bien fournie. Sans pour autant les acheter, il offre la possibilité de feuilleter les nombreux ouvrages en buvant un verre dans un bar cosi comme il faut.

Enfin, si vous trouvez encore le moyen de vous ennuyer, prenez le train et allez faire un tour du côté de Pise !