Les destinations Les voyages
En résumé

Là où elles sont brunes ou rousses

À lire

Fashion victim (ou pas...)

On y a mangé

The Bad Ass Cafe & Restaurant

11 Crown Alley
Dublin
On a visité

The Old Jameson Distillery

Bow Street
Smithfield Village
Dublin
À lire

Dublin ou la buvette géante

On a visité

The Old Library & the Book of Kells

Trinity College
Dublin
On y a dormi

Fleet Street Hotel

19/20 Fleet Street
Dublin, D2
À lire

Le mystère de la porte géorgienne

On a visité

Marsh’s Library

Saint Patrick's Close
Dublin
On a visité

Guinness Storehouse

St James's Gate
Dublin
On a visité

Leprechaun Museum

Twilfit House
Jervis Street
Dublin
On a visité

Dublin Zoo

Phoenix Park
Dublin
Fermer

Fashion victim (ou pas…)

Dublin, Irlande

calendar mardi 10 avril 2012 clock 20:37

Comme leurs voisins anglais, les irlandais ont la réputation d’avoir un look bien à eux.

Rassure-toi, je ne vais pas faire la blogeuse mode à deux balles mais franchement ce coup-ci, je me dois de réagir en fille pour dénoncer un manquement grave aux standards de la classe.

Pour les mecs, disons que ça passe encore ; du côté féminin, c’est une autre histoire.

La tendance cette année, c’est le short-culotte en denim, comme partout ailleurs sur la planète.
Sauf qu’ici, il est plus court que la normale et porté avec les poches qui dépassent, des escarpins à plateforme démesurée et de couleur flashy (tendance color block oblige) et avec des hauts courts et/ou décolletés, le tout assorti d’un maquillage façon camion volé.

Ajoutez à tout ceci quelques grammes d’alcool fort la nuit venue et vous obtiendrez un magnifique cocktail Made in Ireland.

Je n’en ai pas dans mon entourage ; je peux donc m’exprimer sans risques de représailles :

Mesdames,

Le look vulgos façon putasse bourrée, surtout quand on a pas le physique qui va avec, c’est purement et simplement à proscrire.
Votre dignité vous en remerciera un jour et les passants qui ont tenté de se crever les yeux après votre passage vous en seront également reconnaissants.

Bien Amicalement,

Sonia.