Les destinations Les voyages
En résumé

Là où on danse le Tango

À lire

Buenos Aires, c'est géant !

On y a dormi

Hostel Estoril

Avenida de Mayo 1385
Buenos Aires
On a visité

Cementerio de la Recoleta

Junin 1790
Buenos Aires
On a visité

Puente de la mujer

Porto Madero
Buenos Aires
On a visité

Jardin japones

Avenida Casares & Av Figueroa Alcorta
Buenos Aires
Fermer

Buenos Aires, c’est géant !

Buenos Aires, Argentine

calendar lundi 30 novembre 2009 clock 22:49

Et quand je dis que c’est géant, c’est au sens propre.

Pour nous qui avons l’habitude de tout faire à pied, autant vous dire de suite que c’est impossible.

En effet, tous les points d’intérêt sont à l’opposé les uns des autres et Buenos Aires, et bien ce n’est pas Paris (au niveau de la taille en tout cas).

El Congresso

L'obélisque, un des symboles de Buenos Aires

Un peu de démographie pour vous donner une idée : Buenos Aires compte près de quatre millions d’habitants, contre un peu plus de deux millions pour Paris.
Et la sensation est étrange. On ne croise pas grand monde et pourtant, on en parcourt des kilomètres !
En effet, l’échelle est loin d’être la même. Buenos Aires ressemble sur beaucoup d’aspects à une grande ville américaine, avec ses grandes avenues et des rues qui se croisent à angle droit.

Même les burgers sont géants

Donc si vous voulez voir un maximum de choses, il faudra privilégier les transports en commun, surtout si le temps vous est compté.

Les quartiers à voir absolument :
Recoleta et son immense cimetière (un peu le Père Lachaise local), Flores (Rivadavia plus exactement), avec el Banco de la Nacion, la Cathedral Metropolitana et le Cabildo (pour les amoureux d’architecture), la réserve écologique de Puerto Madero, après avoir emprunté la Puente de la Mujer pour un après-midi « détente », San Telmo et ses milongas (établissements où l’on danse le Tango argentin) pour la soirée.

Une allée du cimetière de Recoleta

Banco de la Nacion

Catedral Metropolitana

Spectacle de tango

Orchestre de tango

Puente de la Mujer

Après, il y a d’autres trucs sympas :
Il faut aller voir l’église orthodoxe russe, qui se trouve à San Telmo, se promener dans le quartier des antiquaires, à quelques rues de là, aller faire du shopping ou encore aller au théâtre ou au cinéma du côté de l’avenue Corrientes.

L'église orthodoxe de San Telmo

Un antiquaire de San Telmo

Franchement, ce ne sont pas les activités qui manquent.

En revanche à éviter absolument, le quartier de la Boca, même en journée.

En effet, c’est le quartier le plus pauvre de Buenos Aires et les agressions sont apparemment fréquentes (je précise « apparemment » car nous ne sommes pas allés vérifier sur place).
Il faut quand même savoir que nous n’avons pas pêché cette information dans un guide ou sur des forums ; c’est directement un habitant de Buenos Aires, en l’occurrence le réceptionniste de notre hostel, qui a carrément barré la zone sur notre carte.

Il a précisé que si nous tenions absolument à nous y rendre pour nous mêler à la population et admirer les façades colorées des maisons, nous ne devions sous aucun prétexte quitter le Caminito, qui est la rue qui la plus fréquentée et par conséquent, la plus sûre.

Si tout cela n’arrive pas à remplir votre programme et que vous faites collection de tampons sur votre passeport, il y a toujours la possibilité d’aller visiter Montevideo (Uruguay) qui se trouve à quelques heures de bateau seulement.

Je ne pourrai malheureusement pas vous en dire plus car notre emploi du temps vraiment chargé a rendu le crochet impossible.

L’essentiel est dit !