Les destinations Les voyages
En résumé

Là où le Mur est tombé il y a 20 ans

À lire

Des dominos chargés en émotion

On y a mangé

Vapiano

Potsdamer Platz 5
Berlin
On y a dormi

Motel One Berlin-Alexanderplatz

Dircksenstraße 36
10179 Berlin
On a visité

Zoologischer Garten

Hardenbergplatz 8
Berlin
À lire

Ich bin ein berliner (enfin presque)

On a visité

Checkpoint Charlie

Friedrichstraße 43-45
Berlin
On a visité

Bundestag - Reichstag

Platz der Republik 1
Berlin
On a visité

Mémorial de l'Holocauste

Berlin
On a visité

Legoland® Discovery Center

Potsdamer Straße 4
Berlin
On a visité

Jüdisches Museum

Lindenstraße 9-14
Berlin
Fermer

Ich bin ein berliner (enfin presque)

Berlin, Allemagne

calendar mardi 10 novembre 2009 clock 20:39

Tout le monde l’aura deviné, je n’ai été berlinoise que le temps d’un week-end et je dois dire qu’il y a nettement plus déplaisant.

Pour tout vous dire, je n’étais pas vraiment emballée par l’Allemagne et encore moins par Berlin. Je ne saurai pas vraiment dire pourquoi. Une impression d’austérité, de grisaille et de je ne sais quoi.
Et bien, tout ça, c’était purement et simplement de la bêtise et je dois bien le reconnaître.

La capitale de l’Allemagne est une ville très accueillante où les vieilles pierres cohabitent avec une architecture très moderne, la ville ayant été en partie détruite pendant la guerre.

On y trouve de très beau monuments, comme la porte de Brandebourg ou encore le Bundesrat, plus moderne. On pourra halluciner devant le fameux Checkpoint Charlie, devenu un spot de magasins de souvenirs, alors que c’était un des postes-frontière qui permettait juste de franchir le mur pendant la guerre froide…

On y verra aussi des choses plus choquantes telles que le mémorial de l’holocauste ou le musée juif, qui nous balancent assez abruptement à la gueule les atrocités commises par quelques hommes il n’y a encore pas si longtemps.

C’est aussi cela qui est fou à Berlin. Toutes les horreurs que nos profs ont pu nous raconter en cours d’Histoire et qui paraissaient si lointaines, sont encore très présentes dans l’esprit des gens et il suffit d’ailleurs de baisser les yeux pour suivre au sol à travers toute la ville la double ligne de pavés qui matérialise l’emplacement du Mur.